La Thaïlande : Informations pratiques

Thaïlande Informations pratiques

La Thaïlande s’étend du nord au sud sur 1.700 Km au centre de la péninsule indochinoise. Largement ouvert sur le Golfe de Thaïlande au Sud, le pays est constitué d’une grande plaine centrale drainée par le Ménan (Chao Phraya) et encadrée par des reliefs vigoureux à l’Ouest (Tanasserim) et au Nord (chaînes Birmanes), plus modérés à l’Est (plateau de Korat).

La Thaïlande : Informations sur le pays

C’est au XIIIème siècle que les Thaïs, venu du Yunnan, fondent le royaume de Sukhothaï. S’avançant vers la péninsule malaise, ils ouvrirent la voie à ce qui allait devenir le royaume de Siam. Après plusieurs siècles de prospérité (royaume d’Ayuthia, du XIVème aux XVIIIème siècles), entrecoupés de menaces ou d’occupations birmanes, le Siam se libère de toute présence étrangère et la capitale s’établit à Bangkok en 1782. En 1932, un coup d’état a pour résultat de substituer à la monarchie absolue, qui s’était perpétrée jusque-là, une monarchie constitutionnelle.

Sopus le régime militariste de Pibul Songgram, le Siam prend le nom de Thaïlande (1939) pour montrer sa volonté de rassembler tous les Thaïs. Depuis la seconde guerre mondiale, les régimes militaires se succèdent, soutenus par les États-Unis, mais le pays est confronté à la guérilla communiste dans le sud et le nord-est, et à l’arrivée massive des réfugiés cambodgiens et vietnamiens.

Les anciens Thaïs avaient subi l’influence de la Chine, leur pays d’origine. Leur civilisation fut ensuite marquée par celle de l’Inde. Ce n’est qu’au XVIIIème siècle que le Siam s’ouvrit aux influences occidentales, mais il profita de la rivalité franco-anglaise pour maintenir son indépendance pendant toute la période coloniale.

Soumise à la mousson, la Thaïlande connaît une relative sécheresse d’hiver et une forte pluviosité d’été (mai/octobre), mais la péninsule de Malacca directement exposée aux vents humides reçoit 3.000 mm d’eau contre 500 dans le Korat abrité. L’humidité et la permanence de la chaleur (les moyennes mensuelles de données climatiques demeurent toujours supérieures à 20°) expliquent la forêt dense qui couvre indifféremment plaines et montagnes dans les régions méridionales.

L’Économie de la Thaïlande

L’agriculture, qui occupe plus des deux tiers de la population active, assure moins du quart du P.N.B. Plus de la moitié de la surface agricole est consacrée au riz cultivé d’une façon intensive (2 récoltes par an) dans les bassins intramontagnards où les aménagements semblent plus poussés que dans la plaine centrale (généralement une récolte unique).

La production dépasse largement les besoins nationaux et des surplus appréciables peuvent être exportés la Thaïlande est le premier exportateur mondial de riz.

Le maïs et le manioc se développent sur les terres nouvellement mises en culture comme le Korat en association avec un cheptel de bovins (encore largement utilisé pour les travaux agricoles) et porcin vendu aux chinois de Bangkok. Si le maïs est auto consommé, la production de manioc donne lieu à des exportations destinées au bétail européen (la Thaïlande est le 2ème producteur et le 1er exportateur mondial)*

Le coton (cultivé près de la frontière cambodgienne) et l’hévéa (dans la presqu’île de Malacca) complètent la liste des produits qui assurent un excédent de la balance agricole alors que la part du teck dans les exportations diminue du fait de l’essor des industries locales du bois.

L’extraction minière se limite pratiquement à l’étain, mais on fonde de gros espoirs sur l’exploitation du pétrole au large des côtes dans le golfe de Thaïlande.

L’industrie textile se concentre autour de Bangkok où se trouvent également des usines de Bangkok où se trouvent également des usines de montage automobile (firmes américaines et japonaises) ainsi qu’une activité commerciale intense contrôlée par les 3 millions de chinois y vivant.

Le commerce extérieur, pratiqué principalement avec les pays occidentaux et le Japon, est déficitaire et les revenus du tourisme international ne parviennent pas encore à équilibrer la balance des paiements. La permanence et l’importance du déficit commercial, le poids des dépenses militaires dans le budget contribuent largement à expliquer la croissance de l’endettement extérieur qui a imposé une récente dévaluation de la monnaie.

La médiocrité des voies de communication est un obstacle au développement de l’économie. Malgré l’établissement de voies ferrées vers l’Isthme de Kra et le Korat, le réseau demeure insuffisant.

Informations Pratiques sur la Thaïlande

Avant de penser à partir en Thaïlande avec http://monde-authentique.com/ il faut que vous sachiez quelques informations utiles :

Formalités

Il faut un passeport en cours de validité pour se rendre en Thaïlande. Le visa est nécessaire uniquement pour séjour dépassant 30 jours

Finance

Les dollars et les € peuvent être changés partout. Il est toujours prudent d’avoir des traveller’s cheques (en cas de perte ou de vol) en dollars ou euro. Les cartes de crédit peuvent être utilisées dans les grandes villes et la plupart des hôtels.

Les euros se changent essentiellement dans les grandes villes. Lors du change demandez toujours des petites coupures, car personne n’a de monnaie. Ne pas changer dans les hôtels, le taux de change n’est pas intéressant. Évitez de régler vos achats dans les magasins avec votre carte bancaire.

Climat 

La meilleure saison pour visiter la Thaïlande se situe entre octobre et mars. La chaleur augmente ensuite d’avril à juin et les températures peuvent atteindre 45°C. La mousson entre mai et septembre est inégalement répartie sur le territoire et fait baisser un peu la température, mais il peut faire très lourd avec plus de 90% d’humidité.

Santé

Aucune vaccination n’est obligatoire pour entrer en Thaïlande. Pour tout conseil vous pouvez consulter votre médecin habituel ou le centre de vaccination d’Air France au 43 23 88 25 ou sur Minitel 3615 VACAF. Un traitement antipaludéen est généralement conseillé, qu’il commencer le premier jour du voyage et à continuer 4 semaines après).

Prévoir une trousse classique de médicaments aspirine, sparadrap, désinfectant, vitamine C en cas de fatigue. Prévoir éventuellement des pastilles contre les maux de gorge ou les éventuels rhumes provoqués par les changements de climat et la climatisation quelquefois à outrance. Se munir également d’Intétrix ou équivalent, les changements de nourriture ou les épices pouvant provoquer des troubles intestinaux.

Vêtements

D’une manière générale, il fait chaud. Donc emportez des vêtements légers et pratiques (en coton par exemple). Ne vous encombrez pas inutilement car on peut faire nettoyer ses affaires en 24h, voire 12h dans la plupart des hôtels.

Gastronomie

C’est en général un petit déjeuner américain qui vous est servi et pour les repas principaux, la plupart des hôtels et restaurants proposent une formule « buffet  » ce qui vous permet de choisir entre des plats thaïlandais ou occidentaux. La cuisine thaïlandaise est un subtil mélange d’épices, avec souvent de la citronnelle, du coriandre etc.

Boissons

On trouve des jus de fruits exotiques délicieux et il y a une bonne bière locale. L’eau minérale est disponible à peu près partout et les hôtels mettent à votre disposition de l’eau filtrée.

Pourboires

Il est bienvenu de laisser un pourboire pour le service après les repas, aux porteurs, aux chauffeurs et aux guides, c’est à votre appréciation en fonction du service rendu.

Objets personnels

Les hôtels sont munis de coffres où vous pouvez laisser votre argent, documents de voyage ou objets de valeur.

Courant électrique

220V, prises anglaises pour les rasoirs. Certains hôtels sont munis de prises américaines.

Décalage horaire

Il faut ajouter 6 heures en hiver et 5 heures en été par rapport à la France. Quand il est midi à Paris en janvier, il est 18h00 à Bangkok.

Shopping

C’est une tentation permanente. L’artisanat est particulièrement riche tissus (soieries), bijoux, pierres précieuses, vannerie etc.